Morges est à mi chemin entre Lausanne et Genève. Pas loin de Nyon non plus ! C’est sans doute l’une des plus belles villes du contour du Lac Léman. Le Canton de Vaud en Suisse a une très bonne réputation à la fois pour ces paysages uniques où les lacs, les montagnes et les forêts se mélangent que pour son savoir faire en matière de tourisme et du monde économique.

Découvrir Morges

  • Le parc de l’indépendance >> Un parc magnifique avec de nombreuses possibilités de parking pas loin. Vous y découvrirez des arbres magnifiques, plus que centenaires comme des hêtres.
  • Le quartier de Beausobre >> C’est le pôle culturel à Morges.
  • Le Château de Morges >> Le château de Morges, forteresse qui protégeait la ville au Moyen Âge, est aujourd’hui une importante attraction culturelle et de loisirs. Il abrite cinq musées : le musée militaire vaudois, le musée suisse des personnages historiques, le musée du canon, le musée de la gendarmerie et le musée Paderewski. Le château de Morges a été construit par Louis de Savoie au XIIIe siècle sur les rives du lac Léman et compte aujourd’hui cinq musées. Le Musée militaire vaudois présente 350 ans d’histoire. On y découvre les Vaudois au service extérieur, notamment les écrivains militaires et militaires de Napoléon Bonaparte. Le Musée suisse des personnages historiques présente la reconstitution historique du champ de bataille et des personnages militaires reproduisent fidèlement les uniformes des pays belligérants. Cette série est organisée par Raoul Gérard.

Histoire de Morges

En 1286, Louis de Savoie a fondé une ville dans un pâturage où se trouvait auparavant une potence. Un château a été construit pour protéger la ville, qui s’est rapidement développée pour devenir un centre administratif et de marché, ainsi qu’une plaque tournante pour le transport de marchandises par terre et par mer.

Le château au sud de la place de la ville a été construit avec un plan carré et quatre tours d’angle rondes. Il ressemble au château d’Yverdon, qui a peut-être servi de modèle au château de Morges. L’une des tours rondes, plus grande que les autres, servait de tour principale. La cour surélevée était couverte au Moyen Âge par des casemates, mentionnées pour la première fois en 1340. Du côté du lac, à l’extérieur des murs du château, se trouvait une cuisine fortifiée. Cette cuisine, unique en Suisse, était accolée à l’extérieur du mur du château. En 1363, la cuisine est reconstruite. Après la conquête de Vaud par Berne, le toit de la cuisine est devenu une plate-forme de feu et a ensuite été transformé en pont d’observation.

La ville et le château ont été saccagés en 1475 et à nouveau en 1530. Après la conquête de Vaud en 1536 par Berne, Morges devient le centre d’un bailliage en 1539. Le château était dans un état déplorable à cette époque. Les nouveaux propriétaires font reconstruire la moitié supérieure des fortifications dans les années 1540 pour répondre aux besoins de l’artillerie. Comme Morges ne s’était pas rendue assez rapidement à Berne, les portes de la ville ont été démolies. Les guérites sont restées jusqu’en 1769 et 1803, date à laquelle elles ont été définitivement détruites.

Le château, qui est devenu l’arsenal cantonal en 1803, a été agrandi en 1836-39 avec quelques bâtiments de service et endommagé par une explosion en 1871. A partir de 1925, il a abrité le Musée militaire vaudois.